Bonnes choses, Recettes de cuisine de france et du monde.

Cuisine, philosophie, art.

  • Accueil
  • > Archives pour février 2012

19 février, 2012

Panacotta à la vanille

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 15:44

panacotta 2

Voici une recette qui est pleine de qualités (la première étant que je ne l’ai pas inventée…) A la fois bon, léger (quoiqu’un peu calorique, les desserts légers sont toujours les bienvenus…) très rapide à faire, préparable à l’avance, peu de vaisselle… A préparer plusieurs heures à l’avance pour qu’elle fige. Je dédicace cette recette à Marguerite que j’ai fait cruellement fait saliver l’autre jour…

 Utiliser 60 cl (3 petites briquettes) de crème entière fluide. Passer votre casserole à l’eau puis la vider sans la sécher afin que la crème n’adhère pas. (même astuce pour faire de la semoule) mettre sur un feu modéré, ajouter 75 g de sucre, les graines d’une gousse de vanille (fendre en deux sur tout un des côtés de la gousse, racler avec une petite cuillère. Une fois que cela frémit, ajouter 3 feuilles de gélatines mouillées d’eau froide (à essayer avec de l’agar agar réputé meilleur pour la santé). Bien remuer la préparation, éteindre le feu après quelques instants. Prenez 6 petites verrines (ou 3 grandes remplies, mais 6 conviennent mieux…), utiliser un entonnoir dont le fond touchera presque le fond de votre verrine pour éviter les éclaboussures sur le verre. Réfrigérer pendant plusieurs heures (bien à plat…) et filmer une fois refroidi. Vous pouvez ajouter un coulis dessus que vous réfrigérerez ou de la confiture ou marmelade d’orange rapidement passée au micro onde (pour la liquéfier, après un moment au réfrigérateur, elle décorera joliment la surface de ses zeste.) Personnellement, je préfère nature car le goût vanillé est très fin et bon. Un petit fruit frais type framboise sera parfait si vous en disposez. Autre petite astuce : se débrouiller pour mettre un peu de la fin de la préparation dans tous les pots car les grains de vanille ont tendance à fuir vers le fond de la casserole…

 Bon appétit

13 février, 2012

Chou farci aux cinq parfums.

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 20:09

chou farci

Voici une suite possible de la recette qui précède. Vous aurez donc à peu près 2 kg de plat de côte (peut-être un peu moins si vous avez choisi d’en couper quelques lamelles dans votre soupe). Il est toujours intéressant d’organiser un peu sa cuisine sur plusieurs jours : on profite de la cuisson du plat de côte pour cuire la viande qui servira à faire le plat d’après, du temps de gagné.

Le lendemain ou le surlendemain du Pho, couper en gros cubes le plat de côte et le mixer, petit à petit (mettre une portion, mixer en s’arrêtant avant que cela ne soit de la purée, enlever le hachis et recommencer l’opération, jusqu’à épuisement de la viande.) Vers la fin, vous pouvez mettre une barquette de lardons fumés crus qui auront pour effet d’éviter que le hachis ne soit trop sec. Vous pouvez aussi mettre de la chair à saucisse. Emincer un ou deux oignons, le faire revenir dans une grande poêle

La suite très bientôt

8 février, 2012

Soupe Pho

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 21:05

Soupe Pho dans Cuisine Pho-bo-300x225

Un grand classique de la cuisine Vietnamienne. Je dédicace la recette à Yann, grand amateur de Pho. La recette canonique inclut des pousses de soja, que vous ajouterez à votre convenance (personnellement, je n’en mets plus). L’idéal est d’en faire une certaine quantité et de congeler le bouillon, portionné à votre guise, de sorte que cela fera une soupe express’ pour la fois d’après. La cuisine vietnamienne étant l’une des plus riche en herbe, il est impératif d’avoir de la coriandre fraîche et du délicieux basilic thaï qui se congèle très bien (enlever les feuilles des tiges pour ne congeler que les feuilles).(n.b la photo inclue des lamelles d’oignons marinés, que je conseille de ne pas mettre)

Dans une grosse marmite ou une grande cocotte, faire rapidement saisir, à sec, deux kilos de plat de côtes, une bonne cuillère à soupe (bombée ) de cinq parfums fraichement concassé (quantité égale de badiane, clou de girofle, poivre de sichuan, graine de fenouil et de cannelle chinoise ou à défaut, indienne -vous pouvez cependant mettre un peu moins de girofle….), sinon, un peu moins de cinq parfums acheté tout fait, un gros cm de gingembre épluché coupé en trois rondelles, un voire deux bulbe(s) de citronnelle émincé(s), un gros oignon et deux gousses d’ails. Une  fois tout cela revenu / torréfié (il ne faut pas que ça fume, attention) couvrir d’eau chaude en ajoutant une cuillère à soupe de gros sel. Cuire durant deux heures, ajouter une cuillère à café de sucre. A l’issu de ce temps, retirer les morceaux de viande (vous pouvez d’ailleurs en couper quelques lamelles qui s’ajouteront aux lamelles de filet cru que vous ajouterez au moment de servir…) dont vous pourrez vous servir par la suite pour d’excellents légumes farcis (regarder la recette qui suit), hachis parmentier ou autre. Dans l’idéal, si vous souhaitez que ce soit diététique, laissez refroidir suffisamment longtemps pour que le gras se solidifie en surface (vous verrez qu’on atteint facilement une bonne couche d’un cm de gras !), il vous suffira d’écumer par la suite.

Pendant ce temps vous vous serez occupé des nouilles de riz ( de large nouilles de riz ressemblant aux tagliatelles, compter un paquet pour 3), les cuire dans un grand volume d’eau puis les refroidir en les RINCANT totalement à l’eau froide.

Pour le service: mettre les nouilles dans un grand bol, les réchauffer un peu au micro onde, disposer des lamelles de boeuf cru (j’utilise du rond de gite ou de la viande à fondue que je portionne et que je congèle :  l’avantage de passer la viande au congélateur est qu’il est beaucoup plus facile de couper de très fines tranches quand la viande est encore un peu congelé -à vous de trouvez le bon point, avec l’expérience), ajouter le basilic thaï, la coriandre, une larme de citron vert, une rondelle de petit piment rouge, j’y mets également un peu de sauce hoisin que vous servirez dans un petit bol à côté où les convives tremperont leur viande juste saisi par le bouillon chaud (ou réchauffé) que vous servirez sur la soupe.

Bon appétit.

 

yacine&narimane |
club oenologie velizy |
potager la mayanne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sucrésalé de sasa
| Recettes simples et savoure...
| Les recettes et astuces cul...