Bonnes choses, Recettes de cuisine de france et du monde.

Cuisine, philosophie, art.

16 avril, 2015

Avgolemono revisité.

Classé dans : Cuisine,Non classé — nigolito @ 13:36

Avgolemeno 2

Voici une délicieuse soupe consistante. Un mix de la poule au riz française, du chao ga vietnamien et d’Avgolemono grec. Un plat multiculturel donc. J’en profite pour signaler l’excellent site de cuisine américain (en anglais) présentant les recettes en vidéo. Ce site est également fait pour inviter à en découvrir, celui-ci en fait partie.

 

La base de la recette est donc celle ci : http://foodwishes.blogspot.fr/2015/03/avgolemeno-soup-totally-epic.html

 

Comme variante, je propose, 5 cuisses de poulets, salées à la place du poulet, revenues dans un peu d’huile, avant d’ajouter l’eau et un bouillon cube et demi de bouillon de poulet knorr (ne pas ajouter de sel comme il est écrit dans la recette, ajouter deux cuillères à soupe de nuoc mam, une bonne rondelle de gingembre et, en fin de cuisson, un bon quartier de citron confit émincé finement, avant de servir (recette plus bas)…

J’imagine également bien un peu d’échalotes frites au moment de servir et une herbe à la saveur d’oignon (feuilles d’oignons blancs, Eryngo ou ciboulette)

 

Très bon.

 

 

4 avril, 2015

Citrons Confits au sel.

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 6:41

IMG_3061

 

Salade de Betterave

 

Une recette simple, mais qui donne un excellent résultat. Je connaissais les citrons confits du commerce, ici c’est bien meilleur. J’ai testé la version stérilisation maison, mais le résultat est moins convaincant : le jus de citron cuit a un goût différent et la texture de la peau est plus molle. Qui plus est, le sel, dissout par la chaleur pénètre davantage le citron qui est, en conséquence, plus (trop salé)

 

Recette simplissime, prenez des citrons jaunes biologiques, les nettoyer (certains disent le les laisser 48 tremper dans l’eau froide pour attendrir la peau, à vous de voir…), détailler en rondelles épaisses les citrons puis, les mettre dans des bocaux (type Le Parfait), bien propres, voire stérilisés, avec pas mal de gros sel, un petit bâton de cannelle, 4 grains de poivre, un peu de grains de coriandre et du jus de citron (j’ai mis du jus de citron que j’avais pressés, je n’ai pas pris des citrons bio pour le jus… vous pouvez aussi acheter du jus de citron déjà pressé, de bonne qualité, en coop bio.). Tacher de mélanger les bocaux tous les jours, que tous les morceaux de citron baignent dans le jus. Je les conserve au réfrigérateur et attend un mois avant de consommer.

Délicieux. Comme recette simple, je vous recommande : le zeste d’une rondelle émincé, une cuillère à café de moutarde, un yahourt bulgare (ou autre), éventuellement un trait d’huile d’échalote (de l’huile de tournesol dans lequel vous avez fait frire des échalotes) et pourquoi pas un peu d’échalotes frites. Servez, généreusement (c’est une sauce diète, très peu d’huile car parfumée ) avec, par exemple de la betterave crue râpée (très bon)

30 novembre, 2014

Beignets de gambas

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 8:29

Beignet de gambas

Des beignets de gambas délicieux, une pâte difficilement ratable  et un résultat optimum.

Pour une quinzaine de crevettes :

200g de farine
70 g de farine de tapioca
1 cuillère à café bombée de farine de riz.
1 sachet de levure chimique, soit 11g,
Mettre un peu d’eau, soit environ 6 cuillères à soupe , arriver à une consistance épaisse , ajouter , après avoir malaxé , une bonne cuillère à soupe d huile de tournesol .
La texture finale doit ressembler à un aligot épais

Enlever la tête et la carapace des gambas. Donner un coup de couteau pour faire une incision dans le dos, le long de la colonne , retirer le nerf noir et « casser »le dos de sorte que la crevette soit droite …

Plonger son doigt dans le glutamate et toucher la crevette (facultatif), pareil avec le sel et poivre,

Prendre la crevette par le bout de la queue (vous avez laissé la carapace sur l’extrémité, tremper rappidement dans la pâte à beignet et plonger aussitôt dans l’huile chaude (elle est à bonne température lorsque, trempant deux baguettes en bois, de petites bulles d’air apparaissent sur le bois.)

Cuire jusqu’à coloration soit 5min.

Tremper dans une sauce, par exemple « sauce aigre douce » et sauce soja, ou ketchup. J’imagine qu’on peut remplacer les farines que vous n’avez pas en stock, à vous d’essayer. Peut-être, remplacer le tapioca par de la Maïzena?

 

IMG_1444 IMG_1438 IMG_1435 IMG_1446 IMG_1447 IMG_1448

3 juillet, 2014

Rouleaux de Printemps

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 9:32

DSC_6125

Recette à venir

25 avril, 2014

Chutney de Tomates Vertes

Classé dans : Non classé — nigolito @ 13:02


Montage Chuteney de tomates

DSC_5586

Une recette gourmande qui se conserve comme des confitures. Agrémentera avec délectation du foie gras, de la charcuterie ou des viandes. Le format en petits pots vous permettra de faire des petits cadeaux gourmands, par exemple. Recette dédicacée à mon ami Sébastien, cuisinier, qui m’a fait découvrir cette recette, trouvée sur Marmiton, que je recopie en modifiant très légèrement.

Stop au plagiat sur internet, je me contente donc de copier coller cette recette, approuvée (attention à la quantité de piment, cependant, car il est rare d’avoir sous la main exactement la même variété de « piments » (un terme générique car même les poivrons sont des piments…) qu’une recette…

Voici le lien : http://www.marmiton.org/recettes/recette_chutney-de-tomates-vertes_31936.aspx

18 mars, 2014

Gâteau breton à la Framboise.

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 18:52

gateau breton à la framboise

Un délice simple… Vous vous donnerez bonne conscience en en coupant de toutes petites portions, en carrés ou losanges, dégustées lors d’un café gourmand ou d’un thé à la menthe maison… La recette est assez simple, mais vous serez minutieux quant à sa réalisation pour avoir un beau fourrage uniforme, de jolis motifs et un cercle de pâte sur la partie supérieure bien ajusté.

Dans un saladier, mélanger 250g de sucre, 250 g de farine, 250g de beurre demi-sel coupé en petits cubes et 5 jaunes et demi d’oeufs (la moitié du dernier légèrement dilué dans un peu de lait servira à dorer.)

Pétrir à la main jusqu’à une consistance satisfaisante (5min environ). A l’issue, séparer le pâton en deux parties égales, vous choisirez un plat pas trop grand, de sorte que cela convienne à la quantité de pâte, beurrer et fariner le plat. Couper deux disques de papier sulfurisé de la taille du moule (si celui-ci est légèrement évasé, il faudra qu’il soit légèrement plus grand que la base. Laisser éventuellement un peu reposer la pâte au réfrigérateur pour l’affermir et qu’elle soit plus facile à étaler. Etaler à la main la première moitié de manière uniforme dans le plat, telle quelle dans le moule (sans papier sulfurisé). Mettre un disque de papier sulfurisé sur une planche, y mettre la boule de pâte au milieu, l’étaler soigneusement à la mesure exacte du disque (se servir du deuxième disque de papier sulfurisé en le mettant dessus, vous aurez ainsi un état de surface très lisse. Une fois ceci effectué, le mettre 10 minutes (avec la planche) au congélateur, elle sera ainsi un peu rigide et cela vous facilitera la vie lorsque vous enlèverez les deux feuilles de papier sulfurisé avant de mettre le disque sur le gateau. Pendant que ce disque sera en train de refroidir, vous aurez mis une bonne couche de confiture à la framboise, répartie de manière uniforme.

Une fois le deuxième disque mis, le décorer avec la pointe d’un couteau. L’enduire (à la main, c’est plus efficace) du mélange jaune d’œuf lait. Préchauffer le four à 180°C, cuire environ une heure, mais ajuster selon l’aspect du gateau.

Déguster froid, couper en petits carrés à l’heure du café.

Bon appétit

27 novembre, 2013

Kig ha Farz

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 11:43

2013-111

Un plat rustique et classique du nord-Finistère. Il y a de nombreuses variantes selon les familles, villes etc. A vous de choisir celle qui vous convient :) Ici, j’ai choisi de ne pas faire le far jaune, vous pourrez facilement l’ajouter à cette recette si vous le souhaitez. De la même manière, libre à vous de mettre la proportion de viande que vous préférez. De mon côté, j’aime beaucoup le petit goût salé et un peu confit après cuisson de la palette de porc demi-sel. Vous pouvez portionner puis congeler ce plat qui se fait en grande quantité.

Pour une fois, je ne vais que donner que quelques lignes directrices pour cette recette… De cette manière, elle vous ressemblera. J’ai utilisé tous les ingrédients de la photo, en haut à gauche, mais juste un choux vert. Soit, de la palette demi sel (excellent, à utiliser dans la recette), du plat de côte de boeuf sur lequel j’ai enlevé un maximum de gras,  des saucisses fumées, du jarret nature et demi sel, et de la joue de boeuf et quelques tranches de lard fumé. Le principe est le suivant, commencer par  cuire la viande qui met plus de temps, avec un bouquet garni fait avec les feuilles vertes des poireaux, 2-3 branches de céleri, du thym, 3 feuilles de laurier, deux oignons piqués de 4 clous de girofle. Tout au long de la recette, écumer le bouillon (au moins deux bols au total), ce qui le dégraissera en partie.

Au bout de 2 heures, il est temps d’ajouter le sac de farz. Au bout d’une demie heure, ajouter le chou coupé en 4, les carottes entières, les navets coupés en gros quartiers, les grands blancs de poireaux, les saucisses et laisser encore cuire une heure. Cela fait au total 4h30 de cuisson.

Pendant ce temps vous aurez eu tout le loisir de faire la sauce lipig, beaucoup de beurre dans lequel on fait cuire doucement de l’oignon émincé…

Il est important d’avoir une TRES GRANDE casserole, car l’ensemble des ingrédients prend une place considérable (ne songez pas une seule seconde que votre grosse cocotte minute suffira). Pour le sac à farz, vous pouvez en bricoler un comme moi en pliant un torchant dans le sens de la largeur, deux fois (on obtient ainsi un sac en longueur, doublé. Pas la peine de le coudre jusqu’en haut : vous n’avez pas besoin de toutes la hauteur et cela rendra plus facile le remplissage.). IL est également important de laisser un peu de place dans le sac avant de le fermer avec une ficelle car, à la cuisson, le far va se dilater. Une fois cuit, taper le sac avec une très grosse cuillère à bois ou autre chose. S’il a suffisamment cuit (au moins 1h30 durant lesquels vous aurez veillé à ce qu’il soit bien immergé), il devrait bien s’effriter… J’ai utilisé 500g de farine de blé noir, 2 oeufs, 200g de crème fraiche, un verre de lait, une bonne cuillère à soupe de gros sel. Malaxer la pate et ajouter un peu de bouillon jusqu’à ce qu’elle ait une consistante épaisse / coulante / susceptible d’être versée dans le sac, mais pas trop liquide. (ça c’est de l’indication nuancée…)

25 novembre, 2013

Conserves de Porc aux deux poivres

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 12:10

Bocaux de paté

Des  conserves pour l’hiver. Toujours pratique, sympathique et convivial d’ouvrir et de déguster un de ces petits pots lorsque des amis arrivent à l’improviste. :)

Vous trouverez la recette du contenu de ces conserves en cliquant sur la recette publiée précédemment, « terrine de porc« .

A titre indicatif, avec un mélange de 2kg de viande (1300g de gorge et 700g de foie) j’ai rempli 8 verrines Weck et ai congelé 2 X 620 g de farce dans l’optique de faire deux terrines moyennes par la suite…

 

16 novembre, 2013

Salade de poulet à la citronnelle.

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 11:20

Salade de poulet à la citronnelle

Une très bonne salade asiatique dont la savoureuse citronnelle ravira vos palais.

Cuire 2-3 cuisses de poulet en veillant à faire griller la peau (à la poele, commencer la cuisson côté peau pendant un long moment). Après refroidissement au réfrigérateur, l’émincer (vous pouvez supprimer les morceaux de peau -qui contient les graisses- qui ne sont pas grillés, sans intérêt gustatif) en petits cubes ou à la forme de votre convenance. Emincer en fines lamelles 2-3 échalotes moyennes, ajouter à la préparation.

Faire légèrement dorer (torréfier) 2 cuillères à soupe rase de riz dans une poêle (ne pas laisser fumer). Piler le plus finement possible au mortier (obtention d’une poudre), ajouter à la préparation, doser la quantité à votre guise. Emincer le plus finement possible, la partie basse d’une grosse tige de citronnelle (réserver le haut, plus fibreux, pour une soupe, par exemple, et couper le bas extrême, trop dur) et ajouter à la préparation. Imbiber toute la préparation d’une sauce nuoc mam préparée (recette infra). Dresser sur un petit lit de salade iceberg coupée en lanière, du concombre et, comble du luxe si vous en avez, de l’Eryngo -ou coriandre thaie- émincée. Pour finir, parsemer d’échalotes frites (émincer de l’échalote et faire dorer dans de l’huile de tournesol, égoutter et garde l’huile parfumée comme condiment) et une ou deux gouttes de cette huile. Servir le tout frais. Bon appétit !

Recette de la sauce Nuoc Mam
Mélanger (vous pouvez doubler les quantités pour en faire plus) :
8 cuillerées à soupe d’eau,
3 cuillerées à soupe de sucre,
3 cuillerées à soupe de nuoc mâm pur,
1 gousses d’ail hachée,
le jus d’un citron vert (4 cuillerées à soupe),
1 cuillère à café rase de purée de piment (sambal oelek) ou un peu du piment ci dessous (attention, la moitié d’un suffit)
Échalotes frites en photo.

piment.jpg Salade de poulet à la citronnelle.  dans Cuisine img_5832-150x112

17 octobre, 2013

Tarte Flamiche au Potiron

Classé dans : Cuisine — nigolito @ 11:51

149853_1716232547060_864329_n

Voici une bonne recette à déguster à l’automne, que je dédicace à mon amie Julie. La pâte brisée aux herbes et à la farine de blé noir intéresseront les curieux et les amateurs de tarte sans gluten. Vous pouvez, bien sûr, adapter la recette à votre guise (sans farine de blé, etc…)

1 kg de potiron, 20 g de beurre, 1 oignon, 200g de lardons, 100g de gruyère, 2 œufs, 1 c.à.s de farine, 1 c.à.s de crème fraîche, 1 pâte brisée aux herbes de Provence et faite avec de la farine de sarrasin (recette ci dessous), poivre 5 baies, muscade.

Emincer l’oignon et le faire revenir dans le beurre . Éplucher le potiron (parfois je ne le fais pas, en fait, à la cuisson, laisser la peau est tout à fait possible, attention de ne pas vous couper car le potiron est ferme et on a vite fait de glisser… ) et le couper en cubes, les ajouter à l’oignon, poivrer et mouiller avec un grand verre d’eau, cuire à couvert. Egouter le mélange, écraser en purée, faire revenir les lardons, les mélanger à la purée de potiron puis ajouter la farine (facultatif pour les sans gluten…, les œufs, le gruyère, la crème fraîche, assaisonner. Verser dans le moule sur fond de pâte brisée. Enfourner dans un four chaud 40 mn Th. 7 ou 8

La pâte brisée : 1 œuf, 150g de farine, 50 g de beurre, 1 pincée de sel, eau selon consistance (1 à 2 c.à.s) faire reposer ½ h -1h. Variantes : +herbes de provence, etc.

Bon appétit ! :)

12345...10
 

yacine&narimane |
club oenologie velizy |
potager la mayanne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sucrésalé de sasa
| Recettes simples et savoure...
| Les recettes et astuces cul...